MINEUR


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 un peu de science

Aller en bas 
AuteurMessage
spok

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 52
Localisation : correze
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: un peu de science   Mer 18 Avr - 17:56

un petit peu de science...

12-04-2007

De l’eau vient d’être trouvée dans l’atmosphère d’une exoplanète





C’est une première… de l’eau a été trouvée dans l’atmosphère d’une exoplanète (1). Cette découverte de Travis Barman, de l’observatoire Lowell en Arizona, a été rendue possible grâce à des images provenant du télescope spatial Hubble, au moment où l’exoplanète HD 209458b, dite Osiris (2), est passée devant son étoile.

Juste à ce moment-là, l’atmosphère de certaines exoplanètes peut être observée directement. En analysant le spectre de la lumière diffusée, le chercheur a ainsi pu identifier certaines molécules présentes dans l’atmosphère d’Osiris et y détecter de manière quasi certaine la présence de vapeur d’eau.

Selon T. Barman, 'Il y a de bonnes raisons de penser que d’autres exoplanètes contiennent également de la vapeur d’eau dans leur atmosphère', aussi cette découverte ne devrait pas longtemps rester un cas unique. Toutefois, si l’eau joue un rôle capital dans l’existence de la vie, de par sa nature de géante gazeuse, Osiris semble peu propice à la vie, du moins sous une forme que nous connaissons.
Alex Belvoit
1- Une exoplanète est une planète qui ne fait pas partie du système solaire dans lequel gravite la Terre, son orbite se fait autour d’une autre étoile que le soleil. La première exoplanète a été identifiée en octobre 1995, depuis, plus de 210 exoplanètes ont été détectées.
2- Osiris est distante de 150 années-lumière de la Terre et se situe dans la constellation de Pégase. En comparaison de Jupiter, sa masse est de 0,69 et son rayon de 1,32, ce qui en fait une 'géante gazeuse' avec une densité très faible (0,38) ; autrement dit, elle pourrait flotter dans un océan à son échelle. Cette planète tourne autour de son étoile en 3 jours et demi et sa température de surface atteindrait 1 000 degrés Celsius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uriel le feu divin

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 46
Localisation : 1-39-42-43-46-49
Date d'inscription : 09/04/2007

MessageSujet: Re: un peu de science   Mer 18 Avr - 18:01

L'UNIVERS

Découverte de la première exoplanète tellurique : une grosse Terre glacée ?
Source : Institut d'Astrophysique de Paris, le 26/01/2006 à 10h21




À une très grande distance de notre propre système solaire, des astrophysiciens ont mis en évidence l’existence d’une exoplanète dont les caractéristiques se rapprochent de celles de notre Terre, sans en être une sœur jumelle. Située à environ trois fois la distance Terre-Soleil de son étoile, il lui faut 10 ans pour en faire le tour et sa masse est environ 5 fois plus importante que celle de la Terre. La température de sa surface est estimée à 53 kelvins (-220 degrés Celsius). Elle est donc solide, probablement composée de roches et de glace. Le modèle théorique de la formation de notre système solaire, qui propose que les planètes se forment par accrétion de petits corps rocheux, s’en trouve ainsi renforcé.

Cette planète, baptisée OGLE-2005-BLG-390Lb, avec une température proche de celle de Neptune ou de Pluton (53 K), est trop froide pour abriter la vie, mais à de grandes chances d’être la plus petite exoplanète identifiée à ce jour. Elle est située dans la constellation du Sagittaire, près du cœur de la Voie lactée, notre Galaxie. La distance entre cette planète et la Terre est d’environ 22 000 années-lumière.

Les auteurs de cette découverte, par la technique des microlentilles gravitationnelles, sont les astronomes de la collaboration PLANET (Probing Lensing Anomalies NETwork), dirigée par Jean-Philippe Beaulieu, de l’Institut d’astrophysique de Paris. C’est la troisième planète extrasolaire trouvée grâce à cette technique prometteuse. Les résultats sont publiés dans la revue anglaise Nature du jeudi 26 janvier 2006 et cosignés par 73 auteurs appartenant à 32 établissements de 12 pays différents (France, États-unis, Australie, Royaume-Uni, Danemark, Allemagne, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Chili, Autriche, Pologne, Japon).

L’effet de microlentille gravitationnelle

L’effet de microlentille gravitationnelle a été prédit par Einstein en 1936. La relativité générale indique que la lumière est déviée par les corps massifs, par exemple les étoiles (lentille gravitationnelle). Lorsqu’une petite étoile (la lentille) est alignée exactement avec une autre étoile plus lointaine (la source), la lumière est focalisée et l’étoile-source (Fig. 1) paraît plus brillante. Cette amplification de lumière a été observée pour la première fois en 1993 par les projets MACHO, EROS et OGLE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
un peu de science
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MINEUR :: Le Bar-
Sauter vers: